L’Aube

Regard intimiste sur la vie de curés officiant au Québec.

Le projet photographique L’Aube est un témoignage contemporain de l’histoire culturel et religieuse d’un pays, sous la forme de rencontres avec des prêtres de la région du Bas Saint-Laurent.

Aujourd’hui délaissée et poussiéreuse, la religion catholique, pourtant élément majeur de l’histoire du Québec, vit une crise majeure. De plus en plus d’églises et de presbytères sont vendues à des entreprises privées, les prêtres partent à la retraite sans trouver de relève, tout comme les fidèles qui occupent les bancs ; de plus en plus vieux, de moins en moins nombreux. L’histoire des prêtres d’aujourd’hui devient ainsi le riche et rare témoignage vivant d’une époque révolue, dans laquelle ils se sont inscrits, comme l’ensemble de la population, parfois par obligation, parfois dans le doute et la confusion.

Personnage public, paroissial, le prêtre fait partie de ces rares personnes exerçant une fonction dont il ne peut s’extraire. J’ai ainsi voulu explorer leur métier, mais surtout les moments plus privés de celui-ci ; la mince séparation entre leur vie personnelle et professionnelle. La majorité des photographies ont été prises dans leurs lieux de vie (appartement, presbytères) ou durant la préparation à la messe.