L’Albanie ou l’Europe oubliée

Essai photographique sur l’isolement de l’Albanie. Pays à portée de main. Hors union européenne, hors temps.

Coupée durant plus de 40 ans du reste du monde par la dictature communiste d’Enver Hoxha, l’Albanie tarde à guérir de ses blessures. Les 25 dernières années d’une démocratie noircie par la corruption ont anéanti l’espoir de sa population, impatiente de voir enfin le pays se redresser. La crise européenne n’a pas épargnée non plus les milliers de jeunes partis du pays, les mêmes qui rentrent aujourd’hui faute d’avoir trouvé une situation professionnelle à l’étranger.

Cette série témoigne de l’isolement économique et politique d’un pays en marge de l’union européenne, pourtant à quelques brasses de l’Italie, sa cinquième puissance; de la désillusion d’une population, le regard résolument tourné vers l’Europe.

Haec subinde Constantius audiens et quaedam referente Thalassio doctus, quem eum odisse iam conpererat lege communi, scribens ad Caesarem blandius adiumenta paulatim illi subtraxit, sollicitari se simulans ne, uti est militare otium fere tumultuosum, in eius perniciem conspiraret, solisque scholis iussit esse contentum palatinis et protectorum cum Scutariis et Gentilibus, et mandabat Domitiano, ex comite largitionum, praefecto ut cum in Syriam venerit, Gallum, quem crebro acciverat, ad Italiam properare blande hortaretur et verecunde.